The graphisma


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon histoire: Une petite Vie Vampirique [Sous forme de RPG]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maëlle
Membre
Membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 151
Age : 19
Humeur : Enjoy ♪
Logiciels : Gimp - Photofiltre
Citation : Qui aime bien châtie bien
Date d'inscription : 10/06/2010

Feuille de personnage
Rang perso: Irrévocablement Folle

MessageSujet: Mon histoire: Une petite Vie Vampirique [Sous forme de RPG]   Lun 21 Juin - 16:12

Au Lac Vanil

Maëlle se promenait main dans la main avec son amour depuis toujours son cher et tendre Alexandre. Ils avaient l'air tellement heureux d'être ensemble tous les deux sans élèves ni professeurs pour
les déranger, ils s'assirent sur un banc quand Alex s'approcha de Maëlle pour l'embrasser et l'enlacer l'un contre l'autre comme des adolescents qui vivent leur première histoire d'amour. Maëlle se laissa embrasser et embrassa à son tour Alexandre, ils paraissaient si complices et rapprocher que l'on aurait crut qu'ils ne faisaient qu'un seul être.


-
Je t'aime tellement mon amour, chuchota Alexandre à Maëlle, si nous n'étions pas dans l'école
je te demanderais tout de suite en mariage.
Alexandre savait bien que c'était impossible étant donné qu'elle était professeur de l'école et que lui était trop instable par rapport à son travail et qu'il ne lui donnerait pas entière satisfaction.

-Je t'aime tellement mon amour,
chuchota Alexandre à Maëlle, si nous n'étions pas dans l'école je te demanderais tout de suite en mariage. Maëlle était heureuse de ces paroles, elle aimait profondément son Alexandre et espérait que rien ne pourrait les séparer. Aussi elle répondit:
-Pourquoi pas mon ange, nous serions sur que rien ne pourrait gâcher nôtre amour, Maëlle avait une voix
douce et mélodieuse lorsqu'elle chuchota ces mots à son tout à l'oreille
d'Alexandre,
nous portons le même nom depuis que nous sommes entrés ici et personne, ne pourrai soupçonner nôtre union secrète et puis qui pourrait nous l'interdire?
Maëlle se mit debout, Alex fit de même et Maëlle se mit sur la pointe des pieds de manière à être à peut près à la même taille qu'Alexandre et... Ils s'embrassèrent

Alexandre était heureux de voir que sa chérie l'aime autant et lui donne autant d'amour. Cela dit ça faisait 365 ans qu'ils étaient ensemble mais sans jamais s'être vraiment rapproché l'un de l'autre comme si une barrière s'était installée entre eux et qu'ils venaient de la détruire.

-Je t'aime mon ange, que je t'aime! Dit-il à Maëlle qui en avait les larmes aux yeux. En réalité s'était la première fois qu'ils s'embrassaient de cette manière avec tant d'amour de plaisir et de
complicité. Ils ne faisaient plus qu'un seul être. Si seulement ils pouvaient se marier, pouvoir avoir des enfants...

Une idée vint à Alexandre *J'aimerais tellement être Papa, mais serait-elle d'accord? Et puis ça
ferait une bonne raison pour se marier*
Se dit-il. Il se mit à parler quand Maëlle commença elle aussi: -Pardon, vas-y je t'écoute. Il était tout rouge et gêné mais que pouvait-il faire, et
serait-elle d'accord à présent?
-Je t'aime mon ange, que je t'aime! Dit-il à Maëlle qui en avait les larmes aux yeux. En réalité
s'était la première fois qu'ils s'embrassaient de cette manière avec tant d'amour de plaisir et de complicité. Ils ne faisaient plus qu'un seul être. Si seulement ils pouvaient se marier, pouvoir avoir des enfants...


-Pardon, vas-y je t'écoute.
Il était tout rouge et gêné. Maëlle était tout aussi gênée et ne se souvenait plus de ce qu'elle voulait dire. Mais cela lui revint peu de temps après:
-
Tu sais que je veux faire ma vie avec toi, se marier fonder une famille mais par dessus tout avoir des enfants avec toi et personne d'autre. Elle venait de dire tout ça sans interruption ce qu'elle fait tout le temps d'habitude vu qu'elle le trouve de plus en plus beau chaque jours et que sa
beauté et son élégance la perturbe toujours. Elle décida donc de continuer:

-
Alors je voudrais te demander une chose : serais-tu d'accord pour avoir un enfant ? Et puis ça ferait une bonne raison pour se marier, pour que personne ou du moins une minorité refuse. Je t'en prie Alexandre, c'est avec toi et maintenant que je veux un enfant. Je t'aime et je ceux que tu sois le père de mes enfants. Sans toi je ne suis rien ...Elle pleurait de plus en plus de joie ou de douleurs personne ne le savait. Était-ce des goutes de pluie qui perlaient sur son visage d'ange? Alexandre savait bien que ce n'était pas ça il la prit dansses bras,l’enlaça et lui dit :


-Bien sur que je veux avoir des enfants avec toi et maintenant, en réalité j'allais te poser la question, mais je n'osais pas, j'avais trop peur de te faire du mal. Il était ému et presque au bord des larmes mais il était un homme et ne devait pas pleurer et ne pas montrer ses sentiments. Il le devait le faire pour elle.
-Si nous allions dans notre chambre je crois qu'il nous faut du repos, tu es fatiguée et moi aussi ces journées sont épuisantes et les élèves débordent d'énergie. Nous reviendront
demain nous promener puisque c'est dimanche!

Dit-il pour dédramatiser la situation et détendre l'atmosphère et puis il voulait aussi se reposer et se retrouver seul à seul avec Maëlle pour..............
Ils se dépêchèrent de rentrer pour ne pas être tremper plus qu'ils ne l'étaient déjà, mais avant ils s'embrassèrent...

Une semaine plus tard, nos deux amoureux revinrent mains dans la main comme ils étaient arrivés une semaine plus tôt. Ils avaient l'ai encore plus amoureux et complices. En fait Maëlle venait de faire un este de grossesse et il était positif, elle avait des nausées depuis 3 jours et elle ne savait pas pourquoi enfin elle s'en doutait quand même un peu et voulu en être sure. Elle avait annoncé la nouvelle à Alexandre il avait sauté de joie. Être papa était pour lui très important surtout après 365 ans d'existence. Maëlle voulait des jumeaux, un garçon et une fille, mais Alexandre voulait aussi des jumeaux mais deux filles. Il disait que les filles étaient moins turbulentes et plus calmes alors que les garçons étaient agités. Maëlle s'était dit que de toute façon du moment qu'ils avaient un enfant elle serait heureuse. Mais elle avait peur qu'il y ait des complications, et que par malheur, elle perde le bébé et qu'Alexandre la quitte. Ses peurs s'atténuaient cependant de jours en jours. Et de toute façon les grossesses Vampiriques vont beaucoup plus vite que les grossesses normales elles ne duraient qu'à peine 4 mois donc elle n'aurait pas à s'inquiéter longtemps mais elle ne pouvait pas dissimuler sa grossesse elle restait donc dans sa chambre ou dans les jardins et n'allait pas faire ses
cours pendant 4 mois
.

Alexandre était très heureux plus que n'importe quelle personne qui venait d'apprendre qu'elle allait être Papa. Il n'avait que 4 mois à attendre au lieu des 9 mois humain mais il était déjà impatient de chouchouter sa fille ou son fils. Mais il avait peur pour Maëlle, peur qu'il y ait des complications puisqu'elle ne pouvait pas se faire suivre par un médecin normal, si ce n'était qu'Alexandre
et il n'était pas obstétricien. Mais il se rassurait en se disant que 4 mois c'était cours et qu'il ne pourrait pas arriver grand chose à sa femme mais que les maladies ou autre pouvaient se développé plus vite elles aussi. Il décida d'en parler à Maëlle
:
-Maëlle, as-tu peur pour toi et le bébé, parce que moi j'ai peur de te perdre, je t'aime tellement que... Mais c'est en fait bête si on y réfléchi parce que les Vampires sont censés être immortels mais lorsque l'on attend un enfant on est encore plus sensible que les autres femmes d'après les livres que j'ai lu et j'avoue que j'ai peur. Pas toi ?
Alexandre attendit la réponse avec impatience il voulait savoir ce que pensait Maëlle.


Maëlle était inquiète et savoir qu’Alexandre l’était aussi lui faisait encore plus peur, si lui était inquiet alors qu’il était médecin, c’est qu’il y avait une raison et cela la troublait. Cependant il fallait qu’elle se confie, mais à qui, elle avait de l’appréhension à l’idée de se confier à Alexandre, il ne fallait pas qu’il s’inquiète de trop et puis… D’un coup Maëlle se sentit mal comme si elle recevait un poignard dans le ventre. Elle avait horriblement mal mais elle était étrangement heureuse. Elle venait de recevoir
un coup de pieds de son bébé ! Quelle joie.


-Alex vient voir, Maëlle prit la main d’Alexandre et la posa sur son ventre, alors, qu’est-ce que
ça te fait ?
Dit Maëlle d’un ton enjoué et sure d’elle. Maintenant elle savait que rien ne pourrait lui arriver tant qu’Alexandre avait confiance en elle et qu’elle avait confiance en lui, elle était rassurée à 100%.


Dans la chambre de Maëlle et Alexandre




Maëlle commençait à avoir des contractions la veille au soir, elle avait terriblement souffert, si bien qu'Alexandre avait décidé de l'emmener aux urgences. Les médecins ne demandèrent rien et firent accoucher Maëlle difficilement mais tout c'était très bien passé. Maintenant ils étaient rentrés chez eux. Maëlle donna à manger à sa fille, Angèle. Ils étaient tous heureux et tranquilles lorsque quelqu'un
frappa à la porte ...


Une jeune fille, élève de Maëlle frappa à la porte de la chambre et Alexandre convia la jeune fille, Isabelle, à rentrer. Ella avait été mise au courant de la naissance de la petite fille et, elle qui adorait les enfants, n’avait pas pu s’empêcher d’aller voir le bébé. Elle demanda comment s’appelait l’enfant, une fille ou un garçon… Tout ça d’un seul coup et Alexandre et Maëlle eurent du mal à la comprendre.

Maëlle et Alexandre n'était pas content du tout, qui avait pus répandre cette rumeur si vite. Et puis il venait d'arrivés que déjà tout le monde ou presque devait déjà être au courant. Mais d'un autre côté ils ne pouvaient rien faire, et puis leur bébé allait devenir la mascotte de l'école! Ils firent mine de rien et faisait semblant d'être heureux de voir Isabelle alors que ce n'était pas vraiment le cas. Maëlle répondit très gentiment à Isabelle:
- Bonjour Isabelle, rentre je t'en prie. Eh bien on dirait que la nouvelle s'est vite répandue, enfin... Merci d'être venue nous voir c’est très gentil à toi. Puis Alexandre repris:
-Salut Isabelle, tu vas bien ? Approches, viens la voir, elle s'appelle Angèle. Tu veux la prendre dans tes bras ?
Maëlle n'avait pas vraiment l'ai d'accord mais elle ne dit rien. Et puis Isabelle avait l'air de s'y connaître en matière d'enfants. Alors elle laissa faire mais elle en toucherait deux mots à Alexandre lorsqu'ils seraient seuls. Alexandre était heureux et il appréciait énormément Isabelle, il lui faisait confiance. Il était tellement heureux. Il espérait que Maëlle l'était aussi.


La voix de Maëlle sonnait faux et cela troubla la jeune fille mais elle ne laissa rien paraître. Isabelle se sentit un peu gênée par la proposition. Maëlle ne devait pas être contente, mais alors pas du tout.
Elle venait d'avoir un enfant, et voilà qu'on le lui reprenait déjà! Certes, ce n'était que pour un cours moment, mais tout de même. Cependant, elle n'osa refuser l'offre de peur de les froisser encore plus. Elle prit la petite Angèle dans ses bras.
-Qu'elle est mignonne!


Alexandre trouvai que l'attitude de Maëlle était méchante envers Isabelle, alors que celle-ci n'avait absolument rien fait. Isabelle avait l'ai troublée mais heureuse de prendre Angèle dans ses bras. Angèle avait déjà grandi, ce qui était normal pour les Vampires : ils se développaient beaucoup plus vite à 1 ans ils avaient environ la taille d'un enfant de 5 à 6 ans et savaient déjà lire écrire parler...Et là Angèle avait l'air de vouloir marcher, et elle avait déjà FAIM. Que faire ? Maëlle ne pouvait désormais plus lui donner à manger puisqu'elle avait du lait et que Angèle avait soif, mais pas
soif d'eau ou de lait, de SANG. Alexandre avait prévu à moitié ce cas et avait ramené de l'hôpital quelques poches de sang qui étaient réservées aux donations. Il devait toutefois par sécurité faire sortir Isabelle pour qu'elle ne soit pas tenter de boire et donc de rentrer dans une furie incontrôlable et qu'elle ne court aucun danger vis à vis d'Angèle.

-Peux-tu nous laisser s'il te plaît Isabelle par sécurité pour tout le monde nous allons sortir ce à quoi vous ne devez absolument pas toucher, ni nous d'ailleurs mais tu es encore jeune et j'ai peur que... Et Isabelle sortit de la pièce calmement. Angèle à la vue de cette "nourriture" se mit debout calmement, ce qui était exceptionnel habituellement les bébés Vampires à la vue de Sang humain ne peuvent s'empêcher d'attaquer presque ses parents ou la personne pour en avoir, et tendit les bras à sa mère qui lui donna à manger après qu'Isabelle soit sortie.



[Si ça vous plaît je mets la suite sinon...]
Revenir en haut Aller en bas
 
Mon histoire: Une petite Vie Vampirique [Sous forme de RPG]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] une anime sous forme d'un arbre de recherche
» Enigme musicale N°49.......sous forme de Quizzz
» Vos stats ADSL sous forme de Widget (Mac)
» Calcul d'expressions saisies sous forme de chaîne.
» LA REVUE DU FORUM - Magazine Mensuel sous forme de PDF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The graphisma :: # Littérature-
Sauter vers: