The graphisma


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fan fiction sur Dofus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oggy
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 24
Humeur : Jovial
Logiciels : Photofiltre; E-anim
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Fan fiction sur Dofus   Lun 22 Mar - 20:35

Bonjour, bon je commence à ajouter ma pierre à l'édifice Smile

La voici donc:





Tapis dans le ventre de leur mère, Celcafline et Angisman avaient déjà en eux tout d'un guerrier. A leurs naissances, les premiers cris qu'ils avaient poussé ressemblaient à un cris de guerre. Dès leurs plus jeunes âges, avant même de savoir marcher, les deux jumeaux se chamaillaient gentiment. Au fur et à mesure qu'ils grandissaient, leurs origines guerrières ne cessaient de s'étendre.

Ils portaient de jolis petits casques fabriqués par leurs soins et étaient armés d'épés en bois de frêne. Leurs parents les trouvaient vifs et frénétiques, mais irrésistibles. Le père est boulanger au centre d'Astrub. C'est un père de famille, qui sait gagner son pain. La mère est une apprentie tailleur. Celcafline et Angisman étaient leurs deux seuls et uniques enfants. Mais, les jeunes bourgeons continuaient de fleurir. Ils perfectionnaient leurs coups, gagnaient en agilité et obtenaient des résultats en précision. Finalement, ils avaient les capacités d'un guerrier.

Le temps passait et ils eurent bientôt cinq ans, six et sept ans... Un matin.
-Tue moi si tu peux cervelle de iop ! Provoqua Angisman, l'arme pointée en direction de son frère jumeaux.
-Je peux quand je veux d'abord ! Répliqua Celcafline. Il courra et frappa sur la tempe de son frère qui s'effondra sur le coup. Ses mains tremblantes recouvraient sa blessure et il poussait des gémissements. Celcafline jeta son épée au loin et accourut pour aider son frère.
-Excuses moi ! Je n'ai pas voulu faire ça !
Aucune réponse, seulement Angisman tremblait toujours, des larmes coulant entre ses doigts. Celcafline prit de panique, retira son pendentif et le lui tendit.
-Tiens, prends mon collier, c'est une amulette. Je suis vraiment désolé, ça va aller ? S'excusa t-il, le regard pétillant de larmes. Angisman calma ses pulsions, puis le visage humide, se saisit de l'amulette et esquissa un faible sourire.
-Tu sais... Tu as toujours été bien meilleur que moi. Expliqua le blessé.
-Non ! C'est faux ! Ne dis pas ça ! Répondit Celcafline le regard sévère.
-J'ai raison et tu le sais.

Celcafline se tut, puis après un court moment de réflexion, prit son frère par les épaules et le leva dans son envol. Il le regarda longuement, toujours les mains posées fermement sur les épaules d'Angisman.
-Plus tard, quand on sera grand, tu me couvres, je te couvre. On aura besoin de personne ! Tu entends ? Je serai toujours là pour toi !
Le doux visage d'Angisman s'illumina d'un sourire.

Ils grandissaient, unis comme jamais. Le lien était toujours aussi fort et s'était amplifié. Ils se ressemblaient à tous points de vue. Tous sauf peut-être un.
-Aujourd'hui je me suis proposé à la milice de Brakmar. Avoua Angisman un midi au cours du déjeuner. Sa mère qui sortait un gâteau à l'odeur appétissante le laissa tomber et se fracassa sur le sol. Son père poussa un cris suraigu causée par la surprise. Quand à Celcafline, lui haussa les épaules et quitta la pièce. Jusqu'à aujourd'hui ils avaient toujours prit les mêmes décisions. Seulement jusqu'à aujourd'hui...

La vie se déroula comme elle s'écoule après une séparation, soit normalement. Deux années se sont désormais fanées. Celcafline rend fidélité à la milice de Bonta. Il n'avait jamais reprit contact avec son frère, Angisman, depuis le fameux soir. Ils ne s'étaient ni revu d'ailleurs. Cette nuit-là, Celcafline avait pleuré à perdre la raison. Son frère lui avait ouvert une plaie au coeur et celle-ci ne cessait toujours pas de saigner. Comme de nombreuse fois, Un garde donna une mission pour servir Bonta.

-Celcafline, voilà ta traque.

Il répondit d'un simple hochement de tête, comme d'habitude, il ouvrit l'enveloppe et lu l'ordre de sa mission, en lisant la fin de celle-ci son coeur cessa de battre. Le souffle court, il répondit au garde que cela était impossible, qu'il ne pouvait pas la faire. Sur ce, le garde lui répondit d'un ton sans appel.
-Ce n'est pas une demande, c'est un ordre, désolé.

Mélancolique, le jeune homme arpentait les obscures chemins des landes de sidimotes. Les jours passèrent et devinrent des semaines. Un soir, alors qu'il allait se couchait, une silhouette apparut, cachée par l'ombre d'un arbre délabré. La personne qu'il recherchée était là, en face de lui, mais il ne réagit pas. La silhouette regardait Celcafline dans les yeux, et il reconnut ce regard qu'il n'avait jamais oublié. Ce regard gravait à jamais dans sa mémoire. Angisman tenait à la main une épée et dans l'autre l'arme de son frère. Il lui lança l'arme. D'un geste vif, Celcafline l'attrapa en plein vol et se leva lentement. Face à face, chacun en posture de garde.

Angisman entama le premier assaut. Son frère esquiva sans trop de difficultés tant, il connaissait cette situation commune avec son frère. Il recula vers l'arbre, prit appui dessus afin de prendre plus de puissance et fit un bond vers sa cible porter un coup puissant. L'épée a seulement quelques centimètres du visage d'Angisman fut déviée.

La bataille se déroulait sans un mot, aucun ne pouvait parler. L'émotion était trop intense et ne pouvaient se permettent de parler sans trahir la peur qu'ils tentaient tous deux de cacher. Le combat ne progressait pas. Ils se connaissaient beaucoup trop pour porter un coup fatal.
Il y eut une pause, chacun regardait son adversaire et voyait leurs reflets. En deux ans, ils avaient changé pour devenir identique. Celcafline chargea avec désespoir. Il leva son arme, l'abattit sur la cible et dévia afin de porter un coup mortel à l'abdomen. Angisman lâcha son arme et vacilla puis tomba. Horrifié par ce qu'il venait de faire, Celcafline le rattrapa dans sa chute. Il le déposa avec tendresse sur le sol, la tête calée sur ses genoux. Il le regarda longuement.

-...Excuses moi ! Oh pardonnes moi, je voulais pas, je voulais pas faire ça ! Mais pourquoi tu m'as abandonné ? Murmura t-il avec douceur, le visage souillé par les larmes.
-Tu voulais... toujours me protéger. Tu... tu aurais sacrifié... ta vie pour... pour moi. Mais je ne voulais pas... te perdre. Sans toi je n'avais... plus de raison de... de vivre. Sans moi... tu n'avais plus à te soucier de ma vie... et mettre... ta vie en danger... pour moi.

Celcafline avait la gorge nouée et ne pouvait rien dire. Il aurait tellement aimé lui dire que sans lui non plus, il n'avait plus de raison de vivre. L'émotion l'en empêché de dire tout ce qu'il avait sur le coeur. Angisman toussa avec difficulté, un filet de sang coula le long de sa joue. D'un geste lent, il souleva sa tunique et arracha une amulette autour de son cou. Il tendit le pendentif familier d'une main toute tremblante.

-Prends la.. je serai toujours avec toi... avec ça. Il rajouta en souriant faiblement. Tu as toujours été meilleur que moi. Prenant sa dernière inspiration il rajouta.
-Je t'aime.

La main serrée avec force sur l'amulette de son enfance, Celcafline laissa échapper un sanglot.

-Angie... Moi aussi je t'aime et ça, depuis toujours, j'ai pensé à toi chaque jour passé sans toi. Quand... quand tu es parti je me suis senti si seul. Délaissé. Je t'avais perdu, je venais de perdre ma moitié. Oh pardonnes moi je voulais pas, je voulais pas !

A ces mots Angisman parti, le visage et l'esprit serein.

L'amour est comme une étoile, elle brille, quoi qu'il advienne, mais un jour se meurt. Seulement elle laisse des traces... La blessure au coeur de Celcafline cessa de saigner, mais son coeur était désormais détruit. C'est à ce moment là que le soleil, décida de se cacher derrière l'horizon. Le iop venait de perdre une seconde fois sa moitié.





Merci de l'avoir consacré votre temps à cette lecture ! J'attends vos commentaires, bon comme mauvais hein ! Les critiques font avancer !

Thom'
Revenir en haut Aller en bas
Lùne
Vip
Vip
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3726
Age : 107
Humeur : la question qui tue xD
Logiciels : adobe photoshop CS3 et CS5,e-anim
Citation : Le suicide,c'est l'espoir de ceux qui n'en n'ont plus!
Date d'inscription : 12/02/2008

Feuille de personnage
Rang perso: Vieille délugée du forum -_-

MessageSujet: Re: Fan fiction sur Dofus   Dim 28 Mar - 22:03

Ma-gni-fique!!
Je suis fan, en plus c'est Dofus ♥
C'est une histoire émouvante, qui parle d'une fraternité pas comme les autres ( je dis ça car entre moi et mon frère ... xD)
Il y a bien sûr certaines fautes d'orthographe, mais on ferme rapidement l'oeil en lisant une telle histoire =)
J'ai apprécié des tas d'expressions, l'histoire était merveilleuse, et carrément sortie de Dofus, elle aurait sa place dans le magazine Dofus, où il y a une partie de fanfiction ^^
Et puis moi, je dis Iop un jour, Iop Toujours xD

_________________
Ma Fiction
Doll Destiny - Mon roman

Spoiler:
 

Rose ♥ Plum' ♥Antrox♥Eyv' ♥ Antrox♥Rose ♥Merciii =D
Antrox:
TGéén un jour,TGéen toujours!
Revenir en haut Aller en bas
http://lune-deluge-ahah.blogspot.com/
Oggy
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 24
Humeur : Jovial
Logiciels : Photofiltre; E-anim
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: Fan fiction sur Dofus   Lun 29 Mar - 21:13

Oh !
Je n'avais pas vu de réponse Smile
ça me fait très plaisir un tel commentaire. Je l'ai justement envoyé, mais elle faisait plus de 7000 caractères (maximum imposé) donc il est logique qu'elle est été recalée. Elle tournait vers les 10 000 caractères donc... Mais je ne voulais (et pouvais) pas la rétrécir. Et si tu lis avec attention, j'ai introduis des mots spécifique au iop tel que "Amplifier, bond..."
Mais bon il faut être un acharné de Dofus pour les voir xD
Voilà, merci encore !

Moi aussi Je suis un grand fan de Dofus sinon, bien que je ne joue plus vraiment...

Oggy Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fan fiction sur Dofus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fan fiction sur Dofus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiction] Le jardin des regrets.
» Past-Ice
» Créé un installeur...pérféctionné !
» Nouvelle ville, nouveaux amours
» Bonjour, bonsoir ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The graphisma :: # Littérature-
Sauter vers: