The graphisma


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le monde mangique de Rose en sucre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rose en sucre
Membre
Membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8935
Humeur : HAPPY ET FOLLEMENT AMOUREUSE
Logiciels : Photoflitre studio X
Citation : PREND TA VIE EN MAIN ET CELLE DE L'AUTRE
Date d'inscription : 09/10/2009

Feuille de personnage
Rang perso: Fleur qui pique =)

MessageSujet: Le monde mangique de Rose en sucre    Mer 27 Juil - 13:34

Un matin d'été, je me suis réveillée en sursaut, la peur au ventre, le souffle coupé car ce jour-là n'était pas un jour comme les autres .
Mon chat qui avait dormi toute la nuit avec moi, faisait ronron en marchant sur mon lit. Quand il vit que j'étais réveillée, il se présenta après de moi , en me demandant des caresses. Il devrait sentir que je n'allais pas très bien alors il me lécha le visage. mon chat ronronnait quand je lui caressais la tête. Il aune belle robe trigrée de couleur foncée (gris, marron, noir au milieu ). Sur son ventre il est marron, roux et blanc . Pour moi c'est mon bébé. Je sortis de mon lit en préparant mes livres, plumes, classeurs...
Je suis descendue avec mon chat qui s'appelle Féroce, d'un mon qui lui va très bien car il ne fait pas de cadeaux aux souris et aux oiseaux.
J'ai mangé mon petit déjeuner pendant que Féroce faisait ça toilette. Quand j'ai fini ma toilette, c'était à son tour de déjeuner donc je lui ai donné du lait et ses friandises, et tout de suite il est allé se recoucher avec des ronronnements bien joyeux .
Ensuite j'ai pris mon sac et mes clés pour fermer la porte de ma maison. Devant chez moi je me suis rendue compte que j'avais oublié mon ticket de transport. Je suis rentrée de nouveau chez moi, le téléphone a sonné , mais je n'ai pas pris pas la peine de répondre de peur d'arriver en retard à mon rendez-vous de 9H00, car pour moi ce rendez -vous était super important. Donc je suis ressortie de chez moi l'air un peu stressé mais je savais quand je l'aurais en face de moi cela se passerait très bien. Avec moi c'est comme ça, je me fais toujours un cinéma pour rien comme un film qui tourne dans ma tête de façon dramatique, comme un film en accéléré. Alors j'ai fait ma route avec décontraction car la marche me relaxe. Arrivée à l'arrêt de bus, je regardai sur le panneau d'affichage : 10 minutes à attendre. Mais je fus surprise de voir une vielle connaissance.
"- Bonjour Jessica."
Cela faisait longtemps que je ne l'avais pas vue, elle n'avait pas changé, Jessica avait gardé sa beauté que je lui jalousais quand nous étions au lycée. Mais aujourd'hui, j'ai compris d'où venait la beauté : de l'intérieur et non de l'extérieur. Quand mon bus est arrivé j'ai quitté Jessica. Elle m'avait donné son numéro de téléphone. Le stress avait disparu.
Sur le chemin qui me conduisait vers mon rendez-vous, je fis la connaissance d'un homme qui avait l'air fou mais gentil, ce genre de personnage que l'on voit dans les films de Disney. Mais cela fait du bien de parler avec des personnes sociables et très marrantes. Au fond on est tous pareils. On n'est pas nés avec que des qualités heureusement et malheureusement, il faut voir cela comme un apprentissage de la vie. C'est pour cela que les psychologues et autre médecins aiment écouter leurs patients pendant des minutes. Moi qui ne suis pas psychologue ( eh bien oui, je n'ai pas le niveau pour!), moi je veux être fleuriste mais bon, j'en parlerai à un peu tard. Donc j'adore les êtres humains malgré ma nature timide et réservée par rapport aux autres, je me dis souvent que les uns peuvent apporter aux autres ce qu'ils ont appris et même prendre ce que les autres ont à donner aux fil des conversations.
Donc cet inconnu me dit :
"- Mademoiselle, vous savez que le dimanche beaucoup de personnes travaillent? Ils sont complètement fous franchement, je trouve qu'ils sont une attitude très inquiétante. Qu'est-ce que vous en pensez?
Je le regardai d'un air surpris et un sourire aux lèvres, je lui répondis :
- Oui, bien sûr, mais beaucoup n'ont pas le choix, vous savez.
Il me regarda outré et d'un air comme si je l'avais menacé ou injurié de tous les noms d'oiseaux. Donc il me répondit d'un air joyeux et du ton qu'utilisent les hommes politiques.
- Chère amie... (Pourquoi chère amie, je me demande...)
Il continua son discours en expliquant que personne ne devrait travailler le dimanche. Je le regardais d'un air amusé, car il n'avait pas tort.
Le bus prit un tournant dans un virage puis s'arrêta. Il fallut pendant des minutes attendre l'heure du départ.
L'homme assis à côté de moi commença à chanter. C'était une chanson très enfantine que l'on pouvait entendre, il sortit de sa poche un violon. Je le regardai surprise avec des yeux ronds, ce petit homme fou me dit d'un ton amusé :
- Magique, ma chère enfant.
La musique qui sortait de son violon me faisait penser à celle d'un film triste, mais de temps en temps joyeux. Comment arrivait-il à faire cela? Je me le demande!
ça semblait complètement irréel, donc je me pinçai la joue mais une douleur que je ressentis me montra que non, je ne rêvais pas. Comment cela pouvait-il être possible? Je me le demande. Tout à coup des fleurs sortirent du sol du bus. Des roses, de magnifiques roses blanches, rouges, violettes, jaunes, orange, bleues , gris argenté. Mes yeux en disaient long sur la beauté de ces couleurs magnifiquement belles. Des papillons sortaient de ces fleurs. Moi qui aime la nature, je me disais que soit j'étais devenue folle, soit j'étais dans un demi-sommeil, soit encore j'étais au paradis. Mais ce n'était pas ça, alors je me demandai "Comment ? Pourquoi?". Le petit homme me regarda et me dit :
"Tu es dans ton monde, le monde de tes rêves, ma chère! "
Tout à coup le bus s'arrêta et l'homme en sortit en courant. Je regardais à droite à gauche mais je ne reconnus rien. Où étais-je? Je me le demandais. Je regardais tout autour de moi. On pouvait voir un château au loin, et tout autour de moi des fleurs de toutes les couleurs, des champignons amusants qui sautaient partout. L'un d'eux vint vers moi et me dit :
- Enchanté, jeune demoiselle !
Il sautait comme un ballon fou sur les nuages dansants en chantant quelque chose. Je pensais rêver mais en me pinçant je me dis : "Non, ce n'est pas un rêve..."
Revenir en haut Aller en bas
 
Le monde mangique de Rose en sucre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sondage région du monde !
» editeur de monde 3d
» Certificat Castello( Le monde du jeu et de la fête) à vendre
» Présentation de Bonbon Rose
» La Fraise ramène son sucre fantaisie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The graphisma :: # Littérature-
Sauter vers: